Quelques conseils pour créer un jardin Zen autour de la maison

Envie d’un esprit japonisant dans votre espace extérieur ? Que diriez-vous de créer un jardin zen ? À la fois minimaliste et minéral, ce type de jardin vous permettra de bénéficier d’un lieu de calme et de sérénité, aménagé avec goût.

Qu’est-ce qu’un jardin Zen ?

Inspiré de la tradition japonaise, le jardin zen est à différencier du jardin japonais qui contient un plan d’eau et beaucoup plus de plantes. À voir sur ce site spécialisé sur les maisons pour plus d’informations sur celui-ci.

Le jardin zen ne constitue pas un lieu de promenade, mais plutôt un jardin de contemplation que vous admirerez comme une œuvre artistique. Créé au XIVème siècle par des moines bouddhistes, il est enrichi de roches et de sable sculpté pour reprendre les mouvements de l’eau. Par contre, il sera dénué de tout artifice. Cascade d’eau, pont, lanternes et autres éléments décoratifs clinquants seront à bannir.

L’objectif d’un jardin Zen est d’apporter la paix intérieure et de favoriser la méditation. Il va ainsi falloir l’implanter dans un endroit empreint de calme et de tranquillité. Vous pouvez par exemple le dissimuler derrière une niche de bambou, dans un patio vitré ou dans un jardin tout simplement. Il suscitera l’intérêt de tous vos convives qui cherchent un espace paisible et beau pour s’adonner à la réflexion et la méditation.

Comment l’aménager correctement ?

Après avoir choisi l’emplacement de votre jardin zen, nettoyez la zone concernée en retirant les éventuelles plantes présentes ainsi que les adventices. Utilisez un rouleau pour faire en sorte que la surface du sol soit égale et régulière. Pour éviter que les mauvaises herbes poussent, l’installation d’un feutre géotextile est indispensable. La suite consiste à procéder à la délimitation de l’espace. Vous pouvez utiliser pour cela des ardoises posées verticalement, de gros galets ou encore des lambourdes en bois qui vous serviront dans la foulée à fixer correctement le feutre géotextile. Il est maintenant temps de poser les roches et les pierres qui doivent être disposées de manière symbolique, car devant représenter les neuf montagnes sacrées des jardins zen. Le côté minéral et naturel sera apporté par les quelques plantes à poser près des roches. Un bambou, un érable du Japon, une fougère… le choix vous appartient. Le travail s’achève sur le déversement de graviers blancs ou de sable. Utilisez un râteau pour créer des ondulations sur le sol qui rappellent les ondes aquatiques.

Mode d’entretien

Malheureusement, l’entretien d’un jardin zen n’est pas chose aisée. Vous devrez vous montrer régulier sur ce point-là. Car il sera nécessaire de retirer à chaque fois les feuilles mortes pour préserver l’esthétique du lieu ainsi que les feuilles mouillées qui vont salir les graviers. Commencez toujours au milieu en ratissant le sable pour supprimer vos traces de pas. Et gardez les belles ondulations du sol au moment de mener cette opération.

L’idéal est de ne pas mettre trop de plantes, mais si vous aspirez à un lieu verdoyant, n’oubliez pas de tailler régulièrement les végétaux pour garder leurs jolies formes.

Source : Le Mag de la Maison